Qui suis-je ?

Je me prénomme Fanny, 38 ans, plusieurs vies en une !


Mes qualités principales sont l'enthousiasme qui contribua le long de ma vie à créer des projets, de m'intéresser aux choses de la vie.
Ma curiosité m'a permise de sortir de ma zone de confort pour apprendre sur moi même et aussi me former afin de transmettre aux autres par la suite.
Ma bienveillance et mon authenticité m'aident à accompagner et inspirer des personnes au quotidien.
Mon arme ultime à toute épreuve, mon sourire toujours présent malgré les tempêtes traversées, je l'ai gardé authentique pour maintenir le cap.
Qu'est-ce qui m'a amené à être Décoratrice d'Intérieur, Home Stager et Coach d'Intérieur à soi au moment où je vous parle :


Très jeune, j'ai été très attirée par les métiers créatifs. A l'âge de 16 ans, j'ai étudié la coiffure pendant 3 ans : ce fut une véritable révélation sur le plan humain ! J'adorais partager avec les clients du salon. Le côté technique des couleurs m'a aussi beaucoup plu. La coupe et le brushing en revanche ne m'intéressaient pas : ça manquait de créativité... Malgré des patrons pas très sympathiques, j'ai persévéré et j'ai obtenu mon diplôme.

A 19 ans, je suis tombée enceinte de ma première fille, Loriane. J'ai été contrainte de prendre une décision quant à mon avenir dans la coiffure... c'est à ce moment-là que j'ai entamé une formation d'un an dans le secrétariat, sans grand enthousiasme. En effet, je suis dyslexique, autant dire tout de suite que ce métier n'est pas fait pour moi !
Suite à ça, j'ai intégré la société familiale gérée par mes grands-parents, mon père et ma tante. J'ai très vite été amenée sur le devant de la scène, c'est-à-dire à jouer un rôle commercial. Me sentant à l'aise malgré un manque de technique au début, j'ai appris au fur et à mesure des années à me perfectionner dans le domaine de la relation avec le client.

Le travail en famille a des avantages, mais aussi des inconvénients. Pour ma part, le côté créatif était absent, ce qui m'a fait m'éteindre... alors que cela me tient tant à cœur ! J'ai décidé d'abord d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Je vous rassure tout de suite : ce n'est pas le cas !
Durant cette période j'ai validé un Bac Pro grâce à la VAE. Je voulais me prouver, ainsi qu'aux membres de ma famille, que ma place était légitime. Mais même une fois le diplôme obtenu, je ne me sentais toujours pas à ma place.
J'ai donc décidé de tenter l'aventure de l'entrepreneuriat. J'ai créé mon entreprise de vente au détail dans le secteur des chaussures et de la maroquinerie. Je me suis vraiment éclatée dans la création de A à Z de ma boîte, et, bien sûr, dans tout ce qui concernait la vente et la relation client.
Après une belle première saison arriva l'hiver : les clients se faisaient plus rares et la motivation aussi. Avec le contexte économique actuel, difficile de continuer... et surtout, l'envie n'était plus là. J'avais envie d'un vrai virage, et je ressentais un réel besoin de me connaître moi-même. J'ai entrepris une formation de conseil en image et communication, qui m'a permis de développer le côté « image » et qui a m'a ouvert les portes du développement personnel.

La vie a pris un sens plus authentique, avec une envie de me connaître avant tout ! Au début, cela était surtout tourné vers moi-même, car j'en avais besoin. 
Suite à cette formation, j'ai repris à l'entreprise familiale et y ai apporté ma contribution avec ce que j'avais appris. J'ai gagné en confiance et ai pris plus de responsabilités.

Entre temps, ma deuxième fille, Aya, a vu le jour. J'ai alors décidé de travailler à mi-temps pour m'occuper d'elle plus longtemps et profiter de la joie que peut offrir la vie.

Au travail, l'ambiance s'est progressivement chargée de beaucoup d'animosité et de négativité, et les relations entre mon père et les autres salariés se sont dégradées. A chaque altercation dont j'étais spectatrice, mon cœur et mon ventre se serraient, ne pouvant plus supporter cela sans rien dire.

J'ai commencé à envisager de partir, mais cette fois-ci en mettant un vrai plan d'action en marche. Ce fut chose faite : je me suis lancée dans une formation d'un an et demi en décoration d'intérieur, suivie d'une formation de 3 mois en marketing digital.

La délivrance a eu lieu en août 2019, quand j'ai enfin pu m'exprimer et dire ce que j'avais sur le cœur... car dans ma famille, on se tait, c'est culturel. Cette déclaration a certes blessé quelques égos, mais certains ont pris conscience de leurs failles et ont commencé à travailler sur eux-mêmes.

De mon côté, je suis partie le cœur libre, sans amertume et prête à me donner à 100 % à mon nouveau projet, 
Home Deco by Fanny.

Mon parcours professionnel a un fil conducteur, ou plus tôt trois !
- l'esthétisme
- le côté commercial et la relation aux autres
- la créativité

Ce sont les valeurs avec lesquelles je me sens alignée et que je souhaite vous transmettre par le biais de mes prestations de décoration et de conseil. Mon activité me permet aujourd'hui de mettre à profit tout ce que j'ai acquis pendant mon parcours.

Voila... c'est moi, Fanny ! Prête à décorer votre intérieur, à en faire un intérieur qui vous ressemble. Prête aussi à vous accompagner dans cette démarche de désencombrement et de réaménagement pour mettre en place de nouveaux schémas positifs.

En décrivant mon parcours, le but est de vous inspirer. Je terminerai avec ce conseil, que j'ai appris grâce à mon expérience : ne cherchez pas à rentrer dans une case prédéfinie, cherchez plutôt à être authentique et bien avec vous-même. C'est pour cela que je vous accompagne à être bien chez vous !

Et pour vous gâter et me perfectionner encore plus, une formation de coach professionnel est en cours d'ici la fin de l'année.

Abonnez-vous au blog journal déco, E-book offert, actus déco... et pleins de surprises vous attend.

Afin de ne pas envahir votre boite mail et en toute bienveillance, un maximum de 6 mails par mois.